>La lutte des détenus politique à Marrakech – les leçons et expérience –

>

La lutte des détenus politique à Marrakech – les leçons et expérience


Aujourd’hui la grève de la faim des détenus politique à la prison Boulmharez à Marrakech a atteint son 40éme jour, le militantisme des masses à l’université à Marrakech augmente et devient de plus en plus enracinée et radicale, les familles ont prouvé leur capacité à imposer un rythme avancée de lutte et de ténacité, le mouvement de solidarité avec les détenus devient de plus en plus vaste, et ses rayonnement dépassent les frontières de la patrie pour arriver en France, Belgique, Germanie, Chili, Iraq….tout le monde salut la gloire de ses jeunes révolutionnaires, leur détermination, leur ténacité, leur fermeté devant les tortionnaires, avec tout leur outils de répression ( torture psychique, matériel, prison….) . la camarade ZAHRA a une place spéciale dans cette bataille, elle a pu faire souvenir SAIDA avec sa volonté, sa force, sa dureté et son immense amour pour ce pays, et elle remet la question des femmes à l’avant garde de la lutte, elle a prouvé que la force des femmes est indomptable s’elle s’ont pris conscience de leurs réalité, et ont découvert le chemin vers le salut.
Aujourd’hui le 40éme jour de l’héroïque grève de la faim, risque d’avoir des martyrs, plus que ça le régime en place à même essayé de tuer le camarade MOURAD CHOUINI en refusant de lui donner de l’eau et du sucre.
Que veut le régime sanguinaire de tout ça ?
Est-ce la pression sur les familles pour qu’elles mettent de la pression sur les détenus ? ou bien que le régime en place veut bien pousser au martyr de quelqu’un de ces militants pour voir les réactions de ses camarades, comme ce qu’a été le cas avec le martyr ABDELAH MOUNASIR ?
On lui dit et aux autres que nous prenons nos martyrs dans nos yeux, et nous les protégeons avec notre sang et d’eux nous apportons la force pour continuer et se développer.
En tant que communistes nous poursuivons le chemin de nos grands maîtres Marx, Engels, Lenine, Staline, et Mao Tsé Tang ; et nous portons le slogan « Martyrent les révolutionnaires vive la révolution » , voila le chemin que nous avons choisés en pleine volonté si quelqu’un tombe il irrigue la terre pour que dix apparurent. Qui a dit que ZEROUIAL est mort ? , qui a dit que SAIDA nous a quitté, ils sont là entre nous, de leur âme respirent tous les révolutionnaires d’aujourd’hui, ils nous donnent la capacité d’envisager le courant et la création des lacunes dans les fortifications de l’ennemie de classe.
Aujourd’hui le 40éme jour de la grève de la faim, l’état sanitaire des détenus continue à se détériorer, mais leur moral embrasse le ciel, mardi dernier lors d’une réunion avec le juge d’enquête camarade ZAHRA et ses camarades se moquaient du juge d’enquête, et de la scène fabriquée.
Le juge a appelé le policier qui prétend être victime d’attaque par les camarades, et lui a posé la question qui sont ceux-ci ? Est ce que c’est celui là qui t a frappé ?
Le policier montre de son doit la camarade ZAHRA et deux de ses camarades, le juge lui demande : » et MOURAD ? »en le lui montrant de son doit !!??
Le policier répond : » oui oui…,lui aussi il a été avec eux » en montrant un autre camarade comme quoi il est MOURAD !!!
MOURAD pose la question au policier : « est ce que je t’ai frappé ? » ; le policier répond oui.
MOURAD pose encore la question : « qu’est ce que je portais alors ?»
Le policier essaye de répondre comme s’il est sure de lui-même : « une chemise noir »
MOURAD demande au juge de marquer cette déclaration et affirme qu’il ne portait pas de chemise noir, et que la police lui a pris une photo directement après sa détention. Les camarades riaient malgré l’état de fatigue du fait de la grève de la faim, le juge devint embrassed et les signes de frustration et désespoir apparurent sur le visage du policier.
Aujourd’hui, le 40éme jour de grève de la faim et camarade ZAHRA et le reste des camarades deviennent de plus en plus convaincu de la cause qu’ils détiennent sur leurs épaules et dans leurs yeux, et réclament leurs revendications: le dossier des revendications du mouvement estudiantin, la libération de tous les détenus politiques, l’agrégation et la ségrégation des prisonniers de droit public, Visite directe, la télémédecine, la levée des harcèlements, et leur donner les moyens et les conditions de lecture et d’écriture. Ce sont là les revendications de ces jeunes révolutionnaires.
Aujourd’hui le 40éme jour de la grève de la faim, ni la terrorisme de l’état, ni même le chaud de l’été n’as réussi a mettre terme à la détermination de ces jeunes communistes.
D’où ont-ils (elle) tiré cette force et cette détermination ? d’où sont sortis ces jeunes ? ; Comment ont-ils (elle) atteint ces degré de fermeté en ce moment que certains continuent de croire qu’il est mauvais.
La bataille (la lutte) de ces camarades et de leurs camarades dans le cadre du mouvement estudiantin et leurs familles est la plus grande preuve du changement que connais la lutte de classes au Maroc, et de la limitation des thèses obscurantistes et Défaitiste, et l’apogée d’un nouvel ère, l’ère de la lutte consciente d’elle même, lutte des communistes.
Oui la bataille héroïque à Marrakech a marqué un changement quantitatif dans le processus du mouvement communiste dans notre pays, et a lancé ses ambres sur tous les honnêtes du monde entier, et c’est sure qu’on va voir son effet sur la réalité du mouvement communiste dans notre pays dans le plus proche du temp.
Tous les communistes doivent comprendre ce qui se passent devant eux de changements, cette bataille a remet toutes les thèses (questions) de la gauche révolutionnaire au Maroc, et a crié une grande dynamique dans les rangs des militants et militantes qui traite en principe les questions du peuple Marocain et les questions du mouvement communiste dans notre pays.
La bataille de Marrakech a balayé, et ceci bien sure grâce aux militants et militantes, l’image qu’essayent l’impérialisme et la réaction d’imposer concernant ce qu’elle appelle la mort de la gauche. Cette héroïque bataille a remet la gauche à l’avant-garde de la lutte au Maroc, se sont des leçons riches et des acquis qui sont impossible à réaliser dans une assez courte période de la mesure temporelle et grande de la mesure historique.
Herznni est devenu grâce à ces jeunes libres comme un grenouille .
Le temps de la réconciliation et de tourner la page du passé est devenu une marchandise expirée et personne ne peut en parler sans qu’il rougisse de la honte sauf s’il est Bastard biensure.

Le fort esprit que possèdent ces camarades et à leur tête l’héritière de SAIDA et la fleure de ce glorieux moment historique qui est la camarade ZAHRA BODKOUR, on ne peut le comprendre sans comprendre la pensé avec laquelle se sont armés ces authentiques communistes. Cette fermeté et ces solides convictions découlent du faits que ces communistes adoptent la ligne des masses et l’idéologie MARXISTE LENINISTE MAOISTE.
Les voila les fils de Marx, Engels, Lenine, Staline et Mao qui transforment les équations et déclarent la fin du temp de l’apostasie et l’émergence de l’ère de la lutte à coté des masses populaires et à coté de tous ceux qui refusent la politique du régime réactionnaire dans notre pays.
Vive la lutte des détenus politique.
Vive la lutte de la jeunesse révolutionnaire.
Gloire aux martyrs du peuple marocain.

Ibrahim Almaghribi

LE 20/07/2008

Advertisements

About voieliberte

مدونة طريقة الثورة مؤقتا في انتظار عودة الموقع
هذا المنشور نشر في Uncategorized. حفظ الرابط الثابت.

اترك رد

إملأ الحقول أدناه بالمعلومات المناسبة أو إضغط على إحدى الأيقونات لتسجيل الدخول:

WordPress.com Logo

أنت تعلق بإستخدام حساب WordPress.com. تسجيل خروج   / تغيير )

صورة تويتر

أنت تعلق بإستخدام حساب Twitter. تسجيل خروج   / تغيير )

Facebook photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Facebook. تسجيل خروج   / تغيير )

Google+ photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Google+. تسجيل خروج   / تغيير )

Connecting to %s